En Parler-EN PARLER_DE VIVE VOIX

BIENVENUE SUR LE BLOG:POUR LA LIBERTE DE LA PENSEE ET L’INDEPENDANCE DE L’OPINION . BIENVENUE SUR LE BLOG DE MED ESSAHLAOUI:POUR LA LIBERTE DE LA PENSEE ET L’INDEPENDANCE DE L’OPINION . pour la liberté de la pensée et l’indépendance de l’opinion

 

CARACTERISTIQUES DU DISCOURS ELECTORAL…

         Les professionnels du discours électoral savent mieux / et plus que quiconque, dans une sphère politique donnée, à quoi s’attendre si leurs interventions passent à côté de la plaque, comme on dit dans un jargon spécialisé. Imaginons un instant, le cas d’un candidat X aux élections locales, municipales, ou législatives, qui s’adresse à une foule de fidèles, au moyen d’ un discours solide, franc, sincère, posé, chargé de messages très clairs , vu qu’il s’était toujours juré de ne dire que la vérité, toute la vérité, rien que la vérité .  Il s’était ingénié à tout structurer, à tout équilibrer, à tout argumenter, dans l’intention d’assommer son public, parfois atteint d’un syndrome appelé : le doute . Avant, pendant, après son intervention, une grosse inquiétude s’empare de lui : qu’est-ce qui cloche, mon public ne vibre pas, mon public ne frémit point, mon public ne réagit nullement ?! 

          Erreur d’appréciation ? Erreur de jugement ? Le public, à l’instar d’une jument piquée dans son amour propre, voudrait entendre/sentir autre chose, du sensationnel, de l’extraordinaire, des paroles qui font rêver, des paroles synonymes d’espoirs, de faux espoirs s’il en est besoin. Un candidat aux élections doit faire naître, faire renaître, des espoirs à la mesure des attentes, doit proposer, suggérer,  conforter, assurer, rassurer, ouvrir des horizons aussi larges que ceux des  électeurs. Ils n’en veulent  pas d’un candidat qui sache faire de la phraséologie spectaculaire, qui sache s’étendre sur des lits cliniques de diagnostics d’experts. Vous n’avez pas encore su/pu comprendre, MM. les candidats à…,les anomalies que renferment vos discours, certes électoralistes, mais point électoraux !

          Un discours électoral est avant tout un discours politique, qui tout en se revendiquant de la politique nationale, affiche des prises de position, des points de vue ,  des propositions claires, palpables, susceptibles d’être évaluées sur les chantiers de la réalité : LE CANDIDAT EST DONC EVALUABLE , AU MOINS SUR TROIS  FRONTS VISIBLES,TRANSPARENTS, appelés fronts de garanties mesurables F.G.M. : 

1-       Savoir conduire des chantiers, mener des entreprises, réaliser des projets à même de marquer des ruptures réelles avec la situation actuelle…( actions)

2-       Pouvoir rassembler,mobiliser,unifier,harmoniser,coordonner,dialoguer,écouter,servir,être disponible….( comportements) 3-       Devoir surmonter les difficultés, résister, se battre, se consacrer à…s’efforcer à….s’ingénier à…          (convictions)             En ce sens, tout ce que dit un candidat au moyen de ses discours électoraux, serait donc projetable, par des électeurs, par des observateurs, sur les plans de la vérité, de la réalité. Certes, il présente sa candidature au nom d’un parti, mais son devoir, ses actions, ses efforts, doivent constamment être mobilisés au service de la nation : le discours politique d’un candidat se veut, par conséquent, refléteur des exigences et des préoccupations de la nation, donc d’une politique nationale et non partisane.  <       Les caractéristiques essentielles du discours politique d’ un responsable en exercice, pourraient se résumer comme suit : 

     Ce sont des marqueurs de la prééminence du national sur toute autre considération, en se référant à des chiffres, des statistiques,….le D.P.1 représente le document énonciateur des projets, un document de base qui évoque les stratégies, les échéances, les argumentaires, les justificatifs…il sera accompagné ou suivi de plans techniciens appropriés….

<       Les caractéristiques essentielles du discours politique d’un candidat aux élections, pourraient se résumer comme suit :

     Ce sont des marqueurs de la prééminence du national certes, toutefois le D.P.2 doit mettre l’accent sur des localisations , exemplifier, développer, expliquer, décrire, justifier…il doit éviter la langue de bois, focaliser l’attention sur du plausible, du concret, …

          Ainsi , le discours politique s’appuie, se construit, s’argumente, s’organise,  se structure , s’articule sur le convaincre, le persuader, l’argumentaire.  Ses enjeux, ses justifications,  même judicieusement pris en compte, ne pourraient se concrétiser en effets voulus SANS LE STYLE , L’ENGAGEMENT,LES COMPETENCES EXPOSITIVES ET ORATOIRES DE SON CONCEPTEUR AUTHENTIQUE :UNE PERSONNALITE POLITIQUE AU SENS NATIONAL DU TERME./.

 DE VIVE VOIX : Mohammed ESSAHLAOUI       

         

Dans : politique
Par mohamedessahlaoui
Le 20 août, 2010
A 15:08
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN |
TEK YOL DEVRiM |
presidentomarelbechir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Président Conseil Economiqu...
| rcdtubirets
| rogerbardelaye