En Parler-EN PARLER_DE VIVE VOIX

BIENVENUE SUR LE BLOG:POUR LA LIBERTE DE LA PENSEE ET L’INDEPENDANCE DE L’OPINION . BIENVENUE SUR LE BLOG DE MED ESSAHLAOUI:POUR LA LIBERTE DE LA PENSEE ET L’INDEPENDANCE DE L’OPINION . pour la liberté de la pensée et l’indépendance de l’opinion

 

LE MODELE TURC SEDUIT ! IL SERA APPELE A PERSUADER… !

LE MODELE TURC SEDUIT ! IL SERA APPELE A PERSUADER… ! 

   Pure coïncidence, ou action programmée laborieusement mais discrètement, par la diplomatie turque, qui serait en train de surprendre plus d’un partenaire, dans l’ensemble des Etats de la planète. 

Depuis le déclenchement des révolutions arabes,  début Janvier 2011,
la Turquie pilotée par le Parti pour
la Justice et le Développement, ne cesse d’opérer des percées dans sa politique étrangère, au sens de gagner et de consolider la sympathie, la compréhension, et le soutien de nombreuses chancelleries. 

Ayant opté, sans complexe, pour un pragmatisme rigoureusement et régulièrement remis à jour, en fonction du développement de ses intérêts stratégiques,
la Turquie se fait distinguer par sa présence agissante dans presque la totalité des foyers de tension. 

Elle refuse toute hésitation, tout attentisme aux conséquences fatalement désastreuses. Elle ne ménage aucun effort pour occuper, toujours,  l’une des premières places   dans le concert des grandes nations de ce monde. 

C’est grâce à sa politique étrangère, qui se veut indépendante, nuancée, et équilibrée,
la Turquie se recadre sciemment et lucidement, en se positionnant clairement du côté de l’Egypte, de
la Tunisie, et de
la Libye, en leur proposant toute l’aide et l’assistance nécessaires, pour l’édification démocratique de ces pays, au lendemain du printemps arabe. 

La dernière visite du premier ministre turc, au Caire, a été l’occasion des deux partenaires de souligner l’importance et la maturité des  relations étroites qui lient ces grands pays de la région. Les perspectives de leur développent sont tellement prometteuses, pour les deux Etats, qu’elles méritent de servir d’exemple de coopération. 

Il va sans dire qu’on peut désormais parler, sans risque de cacophonie de l’axe Ankara le Caire pour  la proposition de solutions aux problèmes de la région. 

Par ailleurs, le modèle politique de
la Turquie semble conquérir la majorité des populations en Egypte, en Tunisie, et en  Libye, sinon tous les peuples du grand Maghreb. 

Dans ce cas précis, les dirigeants des Etats du Maghreb ainsi que les super puissances occidentales, ne verraient pas d’un mauvais œil, en Afrique du nord le contact avec un islam politique tel que le modèle turc, qui serait susceptible de barrer la route à une quelconque hégémonie politique, économique, culturelle, et spirituelle  de pays comme l’Iran. Par simple déduction, il serait logique de penser que
la Turquie se proposera dorénavant de jouer un rôle modérateur influent, au niveau des Etats de la région. Les révolutions du printemps arabe semblent avoir défriché le terrain, en attendant les issues des soulèvements,  durement réprimés en Syrie et au Yémen, actes barbares que le gouvernement turc condamne avec indignation et réprobation. 

La visite, du premier ministre turc,  qui a succédé à celle des dirigeants Français et Britannique en Libye nouvelle, qui est en passe de dékadhafisation, n’aura pas connu de télescopage diplomatique. Bien au contraire, elle contribuera, dans une large mesure, aux visiteurs et aux visités, de réguler, si besoin  s’en faut, et de la meilleure façon possible, une communication aux enjeux qui n’admettent guère le moindre faux pas. /. 

DE VIVE VOIX : Mohammed Essahlaoui 

Dans : politique
Par mohamedessahlaoui
Le 18 septembre, 2011
A 3:13
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN |
TEK YOL DEVRiM |
presidentomarelbechir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Président Conseil Economiqu...
| rcdtubirets
| rogerbardelaye