En Parler-EN PARLER_DE VIVE VOIX

BIENVENUE SUR LE BLOG:POUR LA LIBERTE DE LA PENSEE ET L’INDEPENDANCE DE L’OPINION . BIENVENUE SUR LE BLOG DE MED ESSAHLAOUI:POUR LA LIBERTE DE LA PENSEE ET L’INDEPENDANCE DE L’OPINION . pour la liberté de la pensée et l’indépendance de l’opinion

 

LA SAUVAGERIE MONDIALISEE

                                                         LA SAUVAGERIE MONDIALISEE

 

      Après des millénaires de civilisations ayant entrainé des progrès considérables des connaissances en tous domaines, il serait normal et logique que l’Humanité connaisse un certain bonheur. Sans que les choses soient parfaites ou idylliques, on serait en droit d’attendre que la situation de la planète et sur la planète soit globalement satisfaisante.

 

Or, si on observe ce qui se passe depuis plusieurs décennies, force est de constater que l’Humanité ne s’inscrit pas dans une perspective de progrès matériel et moral, mais dans celle régressive et décadente, d’un grand bond en arrière.

 

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, les conflits se succèdent sans fin, plus meurtriers et absurdes les uns que les autres, la production industrielle et la productivité augmentent sans cesse mais la misère aussi, dans les mêmes proportions.

 

La dignité de l’être humain est systématiquement bafouée partout de mille et une façons, et les comportements totalitaires fleurissent sans opposition sérieuse.

 

La démographie n’est pas maîtrisée, notamment du fait des extrémismes de toutes sortes, et la planète  elle-même est menacée à plus ou moins court terme. Un suicide collectif de l’humanité, sans être naturellement certain, ne peut être exclu, dans les cents ans qui viennent.

 

Alors, à qui ces malheurs seraient-ils imputables ? A l’homme évidemment, car c’est lui qui est la cause et l’origine, et qui est la victime des phénomènes cités ci-dessus.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                

 

Or, puisque c’est lui qui est en question, ne serait-il pas urgent de s’interroger : qu’est ce que l’homme ?

 

Il serait scientifiquement établi, qu’il serait d’origine animale, ou si on veut être plus romantique, serait fils des étoiles.

 

Pour les musulmans bien sûr, Adam, Eve, et leurs enfants, sont des créatures divines.

 

Ce faisant, perdu entre l’infiniment grand et l’infiniment petit, n’ayant pas écoutéLa Paroled’ALLAH, l’homme a entamé sa fuite en avant et personne ne sait s’il court à sa perte ou à son salut.

 

Il importe d’identifier les freins, les obstacles qui empêchent l’homme de vivre heureux et en harmonie avec son milieu.

 

Contrairement à l’animal qui suit son instinct, l’homme est libre. Il peut être attiré par le beau, le bien, et le vrai et y consacrer sa vie. Mais il peut être attiré par le mal, l’erreur, le mensonge. Il est donc capable du meilleur et du pire (à suivre)

DE VIVE VOIX : Mohammed Essahlaoui                                                                                                                                 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans : Developpement Durrable
Par mohamedessahlaoui
Le 24 décembre, 2011
A 14:57
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN |
TEK YOL DEVRiM |
presidentomarelbechir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Président Conseil Economiqu...
| rcdtubirets
| rogerbardelaye