En Parler-EN PARLER_DE VIVE VOIX

BIENVENUE SUR LE BLOG:POUR LA LIBERTE DE LA PENSEE ET L’INDEPENDANCE DE L’OPINION . BIENVENUE SUR LE BLOG DE MED ESSAHLAOUI:POUR LA LIBERTE DE LA PENSEE ET L’INDEPENDANCE DE L’OPINION . pour la liberté de la pensée et l’indépendance de l’opinion

 

LA GAUCHE MAROCAINE EN QUËTE DE LEADER

                            LA GAUCHE MAROCAINE EN QUËTE DE LEADER

 

    De tous les temps, la gauche sur le plan international avait toujours eu un  besoin vital de leader, ou plus couramment d’homme de la situation. Ce fut là un truisme  à valeur inestimable.

 

La deuxième vérité incontestable, réside dans le fait que les leaders historiques de la gauche ont  toujours joué le rôle, pourtant ingrat, d’unificateur des masses autour d’une idéologie de dimension internationale, à la fois solide et convaincante.

 

La troisième vérité insoupçonnable, avait trait à la qualité d’un militantisme à la fois individuel et collectif au sens de masses, de bases, de socles n’admettant pas la moindre prévarication ni écartade. Autrement dit, on obéissait lucidement, et avec un engagement inoxydable, quoi qu’il arrive.

 

La gauche marocaine, elle aussi, a connu son époque d’éclat particulièrement resplendissant, d’un essor légendaire, qualifiée par les historiens et les politologues spécialement avisés de niveau hors pair, du fait qu’elle égalisait sans conteste les gauches les plus disciplinées de la planète. Il suffit de se référer aux années 1970, pour  s’en rendre compte.

 

Elle regroupait des masses populaires à base d’intellectuels, d’ouvriers, de jeunesses acquises aux théories d’avant-garde de la lutte des classes. Tout ce monde de militant se devait de croire aux vérités qui assuraient et réassuraient tout militant encore hésitant.

 

Dans le temps, il y avait forcément des leaders dont le rôle était des plus déterminants. Qui ose minimiser le rôle  des leaders de masses populaires, doute de toute idéologie, de toute stratégie de lutte, de toute philosophie transformatrice, de toute théorie servant de phare d’éclairage capable de balayer au moyen  de ses puissantes lumières les zones les plus obscures.

 

Il est éviddent, que toute base populaire est hétérogène de par sa diversité, sa complexité, ses variabilités, sa mobilité. D’où la nécessité incontournable de désigner démocratiquement un ou plusieurs leaders dont le rôle essentiel consiste à œuvrer inlassablement à l’harmonisation, la cohésion et la cohérence des actions et des théories appropriées.

 

Il est aussi évident que le rôle du leader politique ne se limite  certainement pas à la seule vocation de disciplinarisation des troupes militantes. Certes, de telles conditions indispensables revêtent un caractère de généralité.  Toutefois la gauche au Maroc, actuellement, en a plus besoin, et ce pour des raisons dont nous citerons quelques unes, ci-dessous :

 

-         La gauche essentiellement marocaine souffre pathologiquement de la quasi inexistence affreuse de leader capable  de remplir assidument et adroitement le rôle décisif que requièrent  les orientations  politiques, socioéconomiques, socioculturelles, socioéducatives, de la société marocaine actuelle et future.

 

-         La gauche essentiellement marocaine connaît  un phénomène de dispersion épidémique qu’elle n’avait jamais connu auparavant.

 

 

-         La gauche essentiellement marocaine connaît actuellement  un vide  effrayant sur le plan de la culture sociopolitique intégrée(CSI). Un tel vide qui ne cesse de s’accentuer au fil des années, et de s’aiguiser au fil des jours, se répercute dangereusement sur l’unité des troupes militantes, laquelle manque effroyablement   d’une véritable politique de stratégie unificatrice prenant en considération les différents courants et tendances actuels.

 

Par conséquent, et pour toutes ces raisons et bien d’autres, la logique  politique de la gestion éclairée des gauches plurielles marocaines dans le but ultime  d’un rassemblement aussi vaste et homogène que possible, nécessite sans doute le retour,  certes douloureux, à la formule salvatrice de leaders des troupes militantes dans  la situation actuelle :   la diversité des courants, des tendances, des sensibilités  politiques de la gauche plurielle, si elle est pragmatiquement et judicieusement exploitée, ne saurait être que  favorable à un tel  projet de rassemblement prometteur des différentes forces des  gauches marocaines actuelles./.

DE VIVE VOIX : Mohammed Essahlaoui          

 

 

 

 

Dans : Developpement Durrable
Par mohamedessahlaoui
Le 25 novembre, 2012
A 12:39
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN |
TEK YOL DEVRiM |
presidentomarelbechir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Président Conseil Economiqu...
| rcdtubirets
| rogerbardelaye