En Parler-EN PARLER_DE VIVE VOIX

BIENVENUE SUR LE BLOG:POUR LA LIBERTE DE LA PENSEE ET L’INDEPENDANCE DE L’OPINION . BIENVENUE SUR LE BLOG DE MED ESSAHLAOUI:POUR LA LIBERTE DE LA PENSEE ET L’INDEPENDANCE DE L’OPINION . pour la liberté de la pensée et l’indépendance de l’opinion

 

NON ! CHAVEZ N’EST PAS MORT, IL VIVRA TOUJOURS !

        NON !   CHAVEZ N’EST PAS MORT, IL VIVRA TOUJOURS !

 

     De tous les dirigeants politiques du monde contemporain, c’est  Hugo Chavez qui aura  indiscutablement et glorieusement marqué son époque.

 

Bien sûr par sa vision très forte et son engagement pour le peuple et pour l’Amérique latine.

Bien sûr par la solidarité exemplaire avec tous les peuples en lutte, notamment les Palestiniens, par sa volonté de construire un front international pour que l’humanité échappe enfin à la pauvreté.

 

Mais aussi par ses qualités humaines. Quand on lui parlait, il écoutait avec une attention très forte, le temps qu’il fallait, sans interrompre, sans chercher à abréger malgré son emploi du temps hyper-chargé.

 

Aucune prétention, mais au contraire une grande humilité, la volonté très forte d’apprendre de chacun, quel que soit son éducation et son rang, et la volonté de faire participer, de donner un rôle important à tous.

 

C’est grâce à cela qu’il a réussi à mobiliser tout un peuple et à mettre l’empire en échec.

 

Oui ! Chavez n’est pas mort, il a semé l’espoir, il a rendu l’espoir à toute l’Amérique latine, et son œuvre est inspirante aussi bien pour l’Afrique, que pour le monde arabe et l’Europe.

 

Penser toujours à Chavez permettra à tout le monde de comprendre pourquoi ce dirigeant est un des plus importants du siècle, pourquoi les médias le diabolisaient, pourquoi les Etats-Unis essayaient de renverserla Révolution, mais aussi la force de celle-ci.

 

Chavez est un pilier de l’identité vénézuélienne contemporaine.

 

« A ceux qui me souhaitaient  la mort, je leur souhaite une très longue vie pour qu’ils continuent à voirla RévolutionBolivarienneavancer de bataille en bataille, de victoire en victoire » disait-il, et dira-t-il éternellement.

 

Il n’était ni un professionnel de la politique, ni un expert. Il était juste un homme du peuple.

 

Tous sont Chavez, même sans Chavez ! s’exclamaient fermement les foules.

 

Au Vénézuela, la femme qui, il y a peu de temps, ne savait ni lire,  ni écrire, ni compter, a victorieusement appris à apprendre à se prendre en charge, après avoir suivi des programmes  intensifs d’autonomisation.

 

Aujourd’hui, la femme Vénézuélienne, grâce à la création d’un ministère spécialement conçu pour elle, n’est plus prisonnière de pauvreté, ni d’analphabétisme.

 

Les problèmes de santé sont traités sur place, Des programmes de sensibilisation, de stagiérisation ont permis de réaliser et de renforcer une large responsabilisation de familles  entières. Ce qui n’a pas manqué de développer une médecine  qui s’humanisait au fil des jours, rompant définitivement, avec les  affres dévastateurs d’un mercantilisme esclavagiste.

 

On comprend mieux  aujourd’hui pourquoi les dirigeants occidentaux, en voulaient tellement à Hugo Chavez, le considérant comme la bête noire de l’impérialisme qui veut toujours se présenter  comme l’indispensable, l’incontournable, qui tenait obstinément à imposer  au Vénézuela son éphémère domination. Il cherchait par tous les moyens, avec ses valets, à renverser vainement cette Révolution planétaire, universelle.

 

La RévolutionBolivarienne  sert et servira, malgré les forces haineuses et rancunières, d’exemple vivant à tous les peuples pauvres, ou plutôt appauvris, par les actes ignobles et odieux de pillages de sociétés multinationales, d’infâmes prédateurs des biens et des richesses des peuples en lutte constante, pour défendre leur indépendance et leur liberté/.

DE VIVE VOIX : Mohammed  Essahlaoui

Dans : Developpement Durrable
Par mohamedessahlaoui
Le 11 mars, 2013
A 16:40
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN |
TEK YOL DEVRiM |
presidentomarelbechir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Président Conseil Economiqu...
| rcdtubirets
| rogerbardelaye