En Parler-EN PARLER_DE VIVE VOIX

BIENVENUE SUR LE BLOG:POUR LA LIBERTE DE LA PENSEE ET L’INDEPENDANCE DE L’OPINION . BIENVENUE SUR LE BLOG DE MED ESSAHLAOUI:POUR LA LIBERTE DE LA PENSEE ET L’INDEPENDANCE DE L’OPINION . pour la liberté de la pensée et l’indépendance de l’opinion

 

RE: Réactions de M.Mohammed Essahlaoui à un projet de l’I.S.C.A.B.M. proposé par ssi B ELMAAMMAR‏

  • RE: Réactions de M.Mohammed Essahlaoui à un projet de l’I.S.C.A.B.M. proposé par ssi B ELMAAMMAR‏

Pour afficher des messages liés à celui-ci, regroupez les messages par conversation.
 
 
22/07/2013
 
RE: Réactions de M.Mohammed Essahlaoui à un projet de l'I.S.C.A.B.M. proposé par ssi B ELMAAMMAR‏ dans Developpement Durrable clearclear dans Developpement Durrableclear
À : mohamed essahlaoui
Cc : medbouchikhi@hotmail.com, l.essahli60@menara.ma
 
Image de mohammed bellamammer

  • mohammed bellamammer
    sibelmaammar@hotmail.com
  • invis
 
 
De : mohammed bellamammer (sibelmaammar@hotmail.com) Cet expéditeur figure dans votre liste des contacts.
Envoyé : lun. 22/07/13 11:03
À : mohamed essahlaoui (essahlaouimed@hotmail.fr)
Cc : medbouchikhi@hotmail.com (medbouchikhi@hotmail.com); l.essahli60@menara.ma (l.essahli60@menara.ma)
 
 
Bonjour SSI Mohamed

J’ai étudié votre commentaire et je vous comprends parfaitement tout en vous approuvant. Sauf erreur de ma part, je pense que les signes parlants de silence s’expliquent par la fait qu’on privilégie le statu quo quant au domaine inhérent à la Tariqua et Aux Zaouia. Et d’ailleurs pour cette raison que mon avant projet fait abstraction de tout ce qui touche à ce domaine et ne concerne que le reste qui n’est pris en charge nul part. Dans l’état actuel des choses ce qui est essentiel et urgent pour la future Fondation réside dans le fait de trouver des fondateurs en mesure de la financer et de la gérer éternellement. J’espère que les cousin messieurs Cheikh Boucheikhi,  Abdelhak Bouchikhi et Tayeb Bouchikhi se chargeront de trouver ces richards parmi les ODC en leur soumettant l’avant projet en question qui, je l’admets volontiers, doit être réaménagé dans le bon sens. Et voici ci dessous l’avis reçu de SSI Mohamed BENTAYEB que je remercie de son encouragement:
سيدي محمد بلمعمر
رمضان مبارك
شكرا لإطلاعي على ما وصل اليه مشروعكم في تاسيس الجمعية و حشد الآراء و الافكار من اجل إنجاحها
كما اتمنى لك التوفيق فيما ترومه من إعادة طبع كتابكم مع الإضافات و الإثراء الذي يتطلع اليه اولاد سيدي الشيخ و هذا دليل على نجاح عملكم و إقبال القراء عليه ، فرد الفعل الايجابي هو الذي يبين قيمة العمل و رضى القراء عنه
متمنياتي لك بالتوفيق و السداد 
و تحياتي و تقديري
Bien à vous et cordialement vôtre. Bonne journée. 


From: essahlaouimed@hotmail.fr
To: sibelmaammar@hotmail.com
Subject: Réactions de M.Mohammed Essahlaoui à un projet de l’I.S.C.A.B.M. proposé par ssi B ELMAAMMAR
Date: Sun, 21 Jul 2013 07:59:06 +0100

REACTIONS DE SSI MOHAMMED ESSAHLAOUI AU PROJET DE L’I.S.C.A.B.M.                                  PROPOSE PAR SSI BELMAAMMAR

 

        Comme on le sait partout dans toute l’étendue du Grand Maghreb, la notion de confréries ne date pas d’aujourd’hui ; tel est le cas de la Zaouïa du Marabout Saint de Sidi Cheikh Abdelkader ben Mohammed qu’Allah couvre de Sa Sainte Miséricorde.

 

Toutefois, il s’avère scrupuleusement indispensable de rappeler, ne serait-ce que brièvement, que Sidi Abdelkader ben Mohammed, descendant des Alboubakriynes,  Ouleds Sidna Abou Bakr  Assaddiq qu’Allah le Tout Puissant bénisse ainsi que l’ensemble des Compagnons du Saint Prophète Sidna Mohammed que la Prière et le Salut d’Allah soient éternellement sur eux tous.

 

Ce n’est certes pas un simple hasard si Sidi Abdelkader ben Mohammed, descendant de la famille des Alboubakriyines, prit l’un des flambeaux éclairant la voie des musulmans dans cette région, pour la sauvegarde,  la protection et la préservation de la Sunna Nabaouiya Acharifa, d’autant  que les guerres contre l’occupation étrangère faisait rage en Afrique du Nord et dans la région du Sahel.

 

C’est donc une position des plus légitimes que de poursuivre l’entreprise, sur le sentier honorable de ses ancêtres, à savoir se conformer à la Sunna du Prophète dans l’ensemble  des actes menés quotidiennement par les croyants profondément, intelligemment, lucidement, convaincus du bien fondé de la Sunna Nabaouiya incarnée par le Prophète Sidna Mohammed que la Prière et le Salut d’Allah soient sur lui, ainsi que sur tous ses Compagnons.

 

La création de la Zaouïa fut un évènement grandiose, par un des principaux pionniers qui se sont lancés sur la voie de la Sunna Nabaouiya  Almajida, qui n’est autre que Cheikh Abdelkader Ben Mohammed, afin de  combattre l’injustice, l’usurpation des droits élémentaires de l’être humain, en contribuant au développement et à  l‘émancipation de  ses  caractéristiques physiologiques, morales, intellectuelles, cultuelles, culturelles, spirituelles.

 

La Tariqa Alboubakriya, que l’on pourrait appeler en termes scientifiques modernes l’opérationnalisation de certains préceptes islamiques jugés parfois trop abstraits pour le commun des croyants, qui pourraient courir  le risque des confusions, des tentations, des mauvaises interprétations, surtout du fait que ces dernières devenaient souvent  synonymes de interprétations susceptibles de semer de la zizanie entre les populations manipulées par des agents occultes, appartenant ou de mèche avec le girond de l’occupation étrangère.

 

Pour ce faire, il fallait créer un local permanent, des repères interchangeables, s’organiser et distribuer des tâches et des rôles :

-Aider, secourir, héberger, nourrir des sans foyers, des personnes en désuétude dans les déserts. Les fonds et les moyens provenaient de dons offerts par des tribus, animées spontanément de bénévolat et de sacrifice.

 

 -Enseigner le Coran Saint, les Hadiths, les procédés d’ablution avant la prière, l’abstinence pendant le mois du Ramadan, les techniques de concentration, de méditation, de communion et de communication avec Dieu en conformité avec les principes de la Sunna Nabaouiya Acharifa, les objectifs et les règles de la Zakat, un  des piliers fondamentaux de la croyance, initiateur à l’esprit de solidarité entre tous les êtres humains.

 

  -Enseigner les sciences et leurs différentes composantes, dont les mathématiques, la physique, la chimie, la vie et la terre, l’étude de la littérature, l’analyse des discours oraux et écrits et les arts du convaincre, la poésie, la pensée, la philosophie, la médecine expérimentale, l’histoire et la géographie, etc.

 

   -Enseigner le Jihad dans ses configurations introspectives et la lutte personnelle acharnée contre les maux de conscience comme la jalousie, la cupidité, l’avarice, la calomnie, les injustices d’où qu’elles proviennent, le mensonge, l’hypocrisie, l’escroquerie, la ségrégation raciale, les vices dans tous leurs états.

 

Par conséquent, s’atteler à élaborer une panoplie de textes et de règlements de base de l’Institution de Sidi Cheikh Abdelkader ben Mohammed et de tous les enfants d’Abou Bakr Assaddiq, ne devrait certainement pas se limiter à poser des articles et/ou des paragraphes précisant la marche et la démarche à suivre auxquelles les adhérents et les membres du bureau gestionnaire seraient appelés à se conformer implicitement et explicitement.

 

Les textes, les lois, les faits de conditionnalité sont amplement développés dans les documents officiels  de  Nov.1958, et le projet conçu et élaboré par vos soins en est méritoirement significatif et témoin.

 

Ce que je pourrais suggérer, en revanche, pour étayer votre travail  particulièrement laborieux sur le projet de la dite Institution ne consiste guère à proposer des solutions aux signes parlants du silence étonnant de la grande majorité des personnes que j’ai rencontrées le soir de l’inauguration du local permanent de l’Institution de Sidi Cheikh Abdelkader ben Mohammed, c’est que soit organisé officiellement, avec toutes les règles de l’art, une plénière, genre de congrès auquel assisterait le maximum possible d’Ouleds Sidi Cheik que les organisateurs réussiraient à contacter et à convier.

 

Car j’estime qu’il est grand temps de mettre la barre tout haut en vue de :

-         Discuter des visions et des représentations de chacun et de tous, au passé, au présent, au futur.

-         Echanger des points de vue sur l’ensemble des aspects de la future Institution de                          l’I. S.C.A.B.M.

-         Mettre en relief et aussi en exergue tous les traits spécifiques de la Tariqa Chikhiya

-         Opérationnaliser au maximum tous les aspects de la Tariqa Chikhiya

-         Cerner les voies et moyens aptes à garantir la sortie de la léthargie qui asphyxie  la liberté, la créativité, la responsabilité, dans toute la transparence requise : les erreurs ne seront plus permises.

 

-         Une, à deux journées, serait souhaitable.

-         Les organisateurs auraient toute latitude de gérer le temps alloué à la tenue du congrès de

la future I.S.C.A.B.M.

DE VIVE VOIX :Mohammed Essahlaoui

 

 

Dans : Developpement Durrable
Par mohamedessahlaoui
Le 24 juillet, 2013
A 11:14
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN |
TEK YOL DEVRiM |
presidentomarelbechir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Président Conseil Economiqu...
| rcdtubirets
| rogerbardelaye