En Parler-EN PARLER_DE VIVE VOIX

BIENVENUE SUR LE BLOG:POUR LA LIBERTE DE LA PENSEE ET L’INDEPENDANCE DE L’OPINION . BIENVENUE SUR LE BLOG DE MED ESSAHLAOUI:POUR LA LIBERTE DE LA PENSEE ET L’INDEPENDANCE DE L’OPINION . pour la liberté de la pensée et l’indépendance de l’opinion

 

LA FORMATION PROFESSIONNELLE :

                    
LA FORMATION  PROFESSIONNELLE : 
                                                UN DROIT INCONTOURNABLE. 

      Les vraies démocraties, aux traditions ambitieuses, accordent à la formation professionnelle un intérêt capital, et lui consacrent des budgets énormes, vu la place qu’elle a toujours occupée dans un système socioéconomique qui se développe, en permanence, avec la créativité et le dynamisme nécessaires. 

Une telle façon de considérer les choses, ne saurait être ni fortuite, ni arbitraire. Elle est le produit d’une réflexion intensive et soutenue, confiée à des spécialistes de la recherche en formation, non exclusivement pédagogique, mais plutôt axée sur des programmes de professionnalisation méthodiquement et scrupuleusement ciblés. 

Pour y voir plus clair, il importe de rappeler, à titre indicatif, que la formation professionnelle spécialisée occupe une place de relais fondamentaux, entre la recherche théorique et la recherche pratique. 

En effet, l’on ne saurait passer de la théorie à la pratique, ou inversement, d’une manière aléatoire. Car ce serait manquer lamentablement de vision et de visibilité, en naviguant dans un vide sans la moindre lueur de guidance, ni en amont, ni en aval. 

Ces passerelles gagneraient à être justifiées, argumentées, vérifiées, éprouvées. 

C’est bien à ce niveau expérimental, qu’intervient le rôle déterminant de la recherche en formation professionnelle, en fonction du type de métier visé, et de la nature des actions à entreprendre. 

En ce sens, jamais la formation professionnelle ne serait le parent pauvre d’un système donné. Bien au contraire, elle bénéficierait d’un soutien substantiel, compte tenu de son rôle de levier indispensable à tout décollage souhaité. 

Vue sous cet angle,
la F.P. se révèle donc, non plus uniquement comme un simple devoir,  mais foncièrement comme un droit légitime à la maîtrise d’une profession, dans ses différentes dimensions. 

Ainsi, elle représente, sans ambages, un atout indispensable au développement durable du salarié, de l’entreprise, et de la société en général. 

 Facteur incontournable d’accompagnement enrichissant,
la F.P.débute par  une formation initiale, s’émancipe par des formations continuées, mûrit, s’entretient, et se remet en question, au moyen de la formation permanente. /. 
DE VIVE VOIX : Mohammed ESSAHLAOUI 

Dans : formation d'adultes
Par mohamedessahlaoui
Le 14 mars, 2011
A 18:11
Commentaires :1
 
 

LES ENSEIGNANTS ET LES FORMATEURS PRATICIENS,CES GRANDS INCONNUS…!

         LES ENSEIGNANTS ET LES FORMATEURS PRATICIENS ,                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         CES     GRANDS  INCONNUS… ! 

      La scène pédagogique fait souvent l’objet d’observations et de remarques, des plus acerbes, toutes catégories confondues, sans que l’on se donne la peine de mettre en relief, les efforts surhumains que  fournissent celles et ceux qui travaillent pratiquement avec des élèves, en classe : celles et ceux qui enseignent du savoir, des connaissances, de la science. 

Il est du devoir de la société toute entière de rendre un grand hommage au merveilleux esprit de responsabilité, dont témoignent  toujours les collègues enseignants et formateurs praticiens, avec un dévouement et un sérieux remarquables, malgré des condition de travail,  particulièrement  difficiles, et parfois même pénibles, dans lesquelles ils s’acquittent honorablement et consciencieusement de leurs tâches multiples et diversifiées. 

  Certes, l’on ne saurait occulter, à aucun instant, les efforts de celles et de ceux, parmi eux, qui sont chargés de gérer, de près ou de loin, le domaine éducatif et professionnel, dans ses diverses dimensions. 

Néanmoins, nous estimons, à juste titre, que les collègues enseignants et formateurs praticiens font un travail en amont, de concrétisation, de construction, des structurations, de formation et de certification. 

Ils sont appelés à traduire sur le terrain des réalités, des finalités, des orientations, des discours officiels, d’ordre pédagogique, professionnel, socioculturel, sociopolitique, socioéducatif, en comportements perfectibles, en attitudes responsables, et en compétences intégrées, capables de s’intégrer, en s’adaptant et en s’accommodant à des situations, des plus inattendues . ! 

Ce faisant, dans un nombre considérable de pays développés, ou encore en voie de développement, les collègues enseignants et formateurs praticiens parviennent aisément à se frayer des voies sûres de réussite, en s’imposant, comme une véritable force de communication, de formation, de suggestions, du convaincre. 

En comptant toujours sur leurs propres moyens infaillibles de persuasion, en l’occurrence, le savoir et la connaissance, ils réalisent régulièrement des miracles de Sisyphe, sans attendre la reconnaissance de quiconque. 

Il leur suffit de se convaincre qu’ils sont indispensables, incontournables, même si de hauts responsables de hiérarchies hautaines et ingrates les regardent avec envie et jalousie, sans rien comprendre de ce qui fait leur grandeur déontologique. 

Dans toutes les sociétés, les enseignants et les formateurs praticiens se distinguent sans se faire remarquer. /.   DE VIVE VOIX : Mohammed  ESSAHLAOUI 

Dans : formation d'adultes
Par mohamedessahlaoui
Le 11 mars, 2011
A 11:29
Commentaires : 0
 
 

POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE DE LA FORMATION… !

      POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE DE
LA FORMATION… ! 
  La formation, comme on le sait, est le principal levier de tout décollage socioéconomique, culturel, éducatif…, d’une nation qui aspire sérieusement et fermement au développement durable de ses ressources humaines, dans tous les domaines. 

  Les grandes nations, en effet, ont misé sur le capital humain, pour pouvoir accéder, sans complexe, au rang des superpuissances de ce monde. Elles en ont fait la condition sine qua none pour réussir leur bond spectaculaire, convaincues du bien fondé de leurs stratégies avant tout rationnelle, probante, et forcément prometteuse grâce, en premier lieu, à une capitalisation intarissable, inépuisable, du génie humain. 

  Elles ont vite compris et assimilé les leçons précieuses de l’Histoire de l’humanité, celle des peuples, en passant par celle des sociétés et des familles : l’être humain a toujours été, à la fois, la source et la raison de toute évolution, de tout progrès, et de tout développement durable. 

   Agent de changement, de transformation de l’homme lui- même,  de son mode de vie, de sa société, de son environnement immédiat et lointain, la ressource humaine exploite les ressources naturelles sans en être leur esclave asservi, pour le bien-être, le bonheur, la quiétude, la prospérité de ses semblables. 

    C’est bien pour toutes ces raisons et pour bien d’autres, que la formation des ressources humaines n’admet aucun statuquo. En d’autres termes : du moment que les ressources humaines sont des agents de changement, de transformation, de progrès, leur formation elle-même ne saurait ni ne devrait être que transformatrice d’un état A à un état B, des R.H. 

   C’est bien pour toutes ces raisons et pour bien d’autres, que l’Education est définie comme étant un ensemble cohérent d’actes de transformation. 

    Dans ce sens, il serait permis de proposer le syllogisme suivant : 

 1/ Si l’on admet que l’acte de former des R.H. signifie : transformer…  2/Si l’on admet que l’acte d’éduquer, signifie aussi : transformer… 

 3/Alors, on doit admettre que les R.H.doivent et devront bel et bien être des agents  de transformation. 

     Mais, compte tenu de l’importance accordée à l’acte de former/transformer, la société ne serait-elle pas en droit de s’interroger sur la nature et sur les contenus des programmes de formations des R.H. ?/. DE VIVE VOIX : Mohammed ESSAHLAOUI 

  

     

    

   

Dans : formation d'adultes
Par mohamedessahlaoui
Le 16 décembre, 2010
A 3:07
Commentaires :1
 
 

LA FORMATION DES ENSEIGNANTS EN PERTE DE VISIBILITE

                        LA FORMATION DES ENSEIGNANTS EN PERTE DE VISIBILITE 

                      ET DE MOYENS APPROPRIES… !     La formation des ressources humaines (F.R.H.) est devenue, au fil des années, un des domaines les plus convoités et les plus courtisés dans toutes les sociétés qui connaissent un développement durable et confirmé. 

    De grandes entreprises internationales se sont spécialisées, dans  des formations dites pointues, ciblées, pour accompagner le bond spectaculaire  des industries d’automobiles, en vogue. 

    C’est aussi le cas, entre autres,  des industries aéronautiques de guerres comme de paix qui exigent des spécialisations ‘atomisées’, de dernier cri…etc. 

    Désormais,  ce ne sont plus les nouvelles créations qui permettent, aux superpuissances, de remporter des batailles militaires ou diplomatiques, mais plutôt les R.H.qui les manient, surtout comme moyens extrêmement efficaces de dissuasion, aux effets psychologiques hyper hypnotisant, hyper dépersonnalisant. 

     Force est de constater cependant, que les hauts responsables du domaine de  l’éducation, en Afrique plus particulièrement, s’obstinent à accorder une importance quasiment paranoïaque aux nouveautés matérielles, au détriment de la formation de ‘persuasion’ professionnelle et pédagogique des R.H. ! 

          On persiste à croire et à faire croire, qu’il suffirait de doter les établissements scolaires de matériels sophistiqués, importés d’ailleurs, pour dé diaboliser la fatalité qui semble s’acharner sur le niveau des étudiants : un niveau qui, paraît–il arrangerait confortablement les affaires de certains spéculateurs appartenant, de surcroît, au milieu socio-éducatif, dans de nombreux pays ‘durablement  sous développés ‘. 

   Il n’y aurait pas lieu ni de se voiler la face, ni de tergiverser…La règle d’or que privilégient tous les chercheurs spécialisés dans le domaine de l’éducation, de tous les siècles, est la mise en chantiers d’une politique de formations des R.H. 

    Une telle politique serait susceptible de donner à l’éducation des générations un sens, celui du développement durable  de l’être humain, un développement universaliste, respectant la personnalité, les droits  de la personnalité humaine de l’étudiant, et mettant en exergue ses devoirs de citoyen capable de jouer fièrement et lucidement son rôle multidimensionnel, dans la société. 

   La formation des enseignants ne devrait jamais être le parent pauvre d’un système éducatif qui se veut dynamique, créatif, cohérent, responsable.  Il devrait s’agir de formations au pluriel, sur les plans de la forme et du contenu. 

   Il serait vivement recommandé de multiplier, autant que faire se peut, des canevas de formations, rigoureusement ciblés, au bénéfice de publics spécifiquement constitués.     Les formations, devraient, si cela s’avère nécessaire, être prescrites  dans les tableaux de service des publics concernés. 

     Loin de revêtir un quelconque caractère coercitif, les formations seraient ainsi fort appréciées, souhaitées et même, demandées. C’est le droit légitime de tout enseignant. /. 

 DE VIVE VOIX : Mohammed ESSAHLAOUI                                                                                                                                                                                                                                       

                       

Dans : formation d'adultes
Par mohamedessahlaoui
Le 30 novembre, 2010
A 20:28
Commentaires : 0
 
 
 

LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN |
TEK YOL DEVRiM |
presidentomarelbechir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Président Conseil Economiqu...
| rcdtubirets
| rogerbardelaye