En Parler-EN PARLER_DE VIVE VOIX

BIENVENUE SUR LE BLOG:POUR LA LIBERTE DE LA PENSEE ET L’INDEPENDANCE DE L’OPINION . BIENVENUE SUR LE BLOG DE MED ESSAHLAOUI:POUR LA LIBERTE DE LA PENSEE ET L’INDEPENDANCE DE L’OPINION . pour la liberté de la pensée et l’indépendance de l’opinion

 
  • Accueil
  • > JADDI ! JE VEUX JUSTE SAVOIR….. !

JADDI ! JE VEUX JUSTE SAVOIR….. !

                             JADDI ! JE VEUX  JUSTE  SAVOIR….. !                      Qui suis – je ? Je sais que je suis sahlaoui, 

                     Que j’ai vu le jour à Sahli                      Qui se trouve à l’est du ksar Hammam Fougani 

                     Qui se trouve à l’est du centre de Figuig                      Qui se trouve au sud- est de notre pays chéri 

                          Jaddi ! C’est tout ? Mais c’est trop insuffisant !                      

                     Sahli, c’est quoi ? C’est une ville ?  C’est un quartier ?                      C’est plutôt… je ne sais pas, un hay, ce n’est pas un quartier, 

                     Comme tu en as vu dans les villes que tu as visitées.                      C’est un ksar ! alors pourquoi tu as hésité ? 

                     C’est un ksar, mais il n’en est pas un. !                            Hanna ! J’ai rien compris ! C’est vague ! C’est confus ! 

                                                                   Et le Marabout ? C’est qui, ce vieux marabout ? 

                     Chest Sidi Abd-el-Kader Ben Mohammed!                      C’est Sid Cheikh, le doyen de tous, et de partout ! 

                     C’est un lieu de recueillements, de méditations,                      Que les malheureux viennent visiter pour se nourrir d’espoir. 

                             Jaddi ! Hanna ! Nous avons, nous aussi, notre marabout ??!                  

                    Pourquoi, alors notre famille a-t-elle quitté ces lieux ?                     Oh ! Les jeunes voulaient poursuivre leurs études, 

                    Tandis que les personnes âgées voulaient y rester pour mourir,                     Pendant que d’autres partirent pour l’étranger 

                    Chercher du travail et comme tous, se ranger.                             Jaddi ! Notre famille a dû courageusement souffrir. 

                                                         Ce Hay, ou ce quartier, ou ce ksar, est romantiquement beau.                                                                      

                   Pour moi, Sahli est un coin calme et paisible, tel un joyau.                                    Je pleure cependant, notre marabout solitaire, nos habitations précaires 

                   Notre foggara inhumainement agonisante, sous terre.                    Il n’y a ni route, ni école, ni commerce, ni dispensaire 

                      Jaddi ! Hanna ! De notre famille, toutefois, nous serons toujours fiers. 

                   Pardonnez-moi Hanna, Jaddi, ma curiosité intempestive                    Pardonnez-moi  mes ancêtres, mes larmes, mes paroles fautives 

                  Je n’ai même pas d’adresse comme tout le monde                   Ou alors, j’en ai plusieurs sur un volcan qui gronde 

                  Qui crache des sentiments d’injustice, d’oubli, d’indifférence,                          Hanna ! Jaddi ! Veuillez accepter mes sincères révérences. ! 

                                      Tu occupes toujours un coin chaud au fond de nos cœurs meurtris 

                  Tu as toujours choisi de souffrir sans gémir                   Tu incarnes l’ultime patience de plantes, bien que sèches, jamais flétries 

                  Notre ksar ! Malgré l’indifférence de certains, tu larmoies avec franc sourire                   Tu revendiques désormais, des droits mérités, non de l’assistance 

                        Hanna ! Jaddi ! Ce qui vous spécifie, c’est surtout le rejet de l’indifférence.                   Je voulais juste savoir…je suis heureux de comprendre que les Fou garâtes et les Khat tarâtes riment  poétiquement, scientifiquement, et économiquement,  avec toute politique de développement durable de notre chère et tendre O.A.S.I.S. de FIGUIG, DE TOUTELA REGION DE FIGUIG, SANS

LA MOINDRE EXCEPTION. 

  (Organisme Autonome des Systèmes d’Irrigation Sahariens.)     

  Sportivement de vive voix : Mohammed  ESSAHLAOUI

Dans :
Par mohamedessahlaoui
Le 17 septembre, 2010
A 19:29
Commentaires :1
 

1 Commentaire

  1.  
    buy resumes
    buy resumes écrit:

    Le style est un peu difficile, mais assez original

Répondre

 
 

LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN |
TEK YOL DEVRiM |
presidentomarelbechir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Président Conseil Economiqu...
| rcdtubirets
| rogerbardelaye